l'homéopathie
Dr Jacques Stöckli

Dr Jacques Stöckli

Naturopathie - Homéopathie

L’Homéopathie

L’Homéopathie

Le développement de l’homéopathie, et autour d’elle, toutes les thérapeutiques groupées sous le nom de biothérapies est un fait incontestable. L’homéopathie pure concerne les remèdes à base minérale, végétale ou animale. Les biothérapies découlent de l’homéopathie, mais se sont élargies aux remèdes à base de : – secrétions du malade lui-même : isothérapie – dilutions bactériologiques, excrétions ou sécrétions pathologiques : les nosodes, tels que “Luesinum, Medorrhinum, Psorinum, Tuberculinum”; cette méthode a été découverte et expérimentée par le Dr Hering. LES VACCINS seront utilisés en dilutions homéopathique afin d’enlever les effets toxiques, les miasmes de vaccins Les deux termes – homéopathie et biothérapies – se confondent souvent, étant donné que les principes de préparation des remèdes homéopathiques s’appliquent aux biothérapies et les principes d’action des biothérapies s’appliquent à l’homéopathie. Il s’agit, en fait, des mêmes principes d’application thérapeutique. 

HISTORIQUE

Un peu d’histoire, elle débute avec le docteur Samuel HANNEMANN, nés en 1755 et obtient son Doctorat en médecine en 1799 à Leipzig, Très vite il est nommé à l’académie des science de Mayence. Un jour alors qu’il travaille à la traduction d’un traité de médecine sur les propriétés toxiques et curatives de l’ écorce de Quinquina, il est saisi par le fait que la dite substance produit à dose toxique une fièvre intermittente qui représente justement les symptômes qu’elle est sensée guérir.
A partir de cette révélation le docteur Hannemann commence par expérimenter la drogue sur lui-même et confirmera sa première intuition. Après la Quinine il fera d’autres expériences avec d’autres substances et obtiendra les même résultats. C’est ainsi qu’il pourra formuler la règle qui donnera naissance à l’homéopathie:

TOUTES SUBSTANCES QUI PRODUISES DES SYMPTÔMES CHEZ UNE PERSONNE BIEN PROTANTE PEU GUERIR CES MÊMES SYMPTÔMES CHEZ UN SUJET MALADE.

Le développement de l’homéopathie, et autour d’elle, toutes les thérapeutiques groupées sous le nom de biothérapies est un fait incontestable. L’homéopathie pure concerne les remèdes à base minéral, végétal ou animal. Les biothérapies découlent de l’homéopathie, mais se sont élargies aux remèdes à base de : - secrétions du malade lui même : isothérapie. - dilutions bactériologiques, excrétions ou sécrétions pathologiques : les nosodes, tels que ”Luesinum, Medorrhinum, Psorinum, Tuberculinum”; cette méthode a été découverte et expérimentée par le Dr Hering. LES VACCINS seront utilisés en dilutions homéopathique afin d’enlever les effets toxiques , les miasmes de vaccins Les deux termes – homéopathie et biothérapies – se confondent souvent, étant donné que les principes de préparation des remèdes homéopathiques s’appliquent aux biothérapies et les principes d’action des biothérapies s’appliquent à l’homéopathie. Il s’agit, en fait, des mêmes principes d’application thérapeutique.

La médecine vétérinaire

Les biothérapies et l’homéopathie sont enseignées dans les écoles vétérinaires: environ un vétérinaire sur trois prescrit un remède homéopathique. Selon Max Téteau (président de la société médicale de biothérapie), ce développement est motivé par un ensemble de trois causes: 1- L’homéopathie s’est débarrassé progressivement de sa gangue ésotérique pour devenir une thérapeutique aux bases scientifiques indiscutables. En effet, les médicaments sont préparés selon des modalités précises inscrites à la pharmacopée; des recherches, faites en faculté de médecine, prouvent la réalité de la présence de substances actives dans les dilutions ainsi que la réalité de leur action clinique.